Actualités

toutes les actualités

Le triplé pour Arnaud Démare

le 23 août 2018 - Tour du Poitou-Charentes, Etape 3, Gençay – Couhé (90 km)
L’équipe Groupama-FDJ est insatiable ! Arnaud Démare s’est imposé dans la troisième étape du Tour du Poitou-Charentes courue jeudi matin et signe un triplé retentissant. Comme dans les Quatre Jours de Dunkerque en 2013 et le Tour de l’Eurométropole en 2014.

 

Cette troisième étape n’a pas forcément été simple à gérer même si l’échappée de trois coureurs, Jauregui (ag2r-La Mondiale), Fedeli (Delko-Marseille 13) et Bonnamour (Fortuneo-Samsic) qui n’a jamais compté plus de 1’35’’ d’avance, ne posait pas un vrai problème. En revanche, il y eut quelques ingrédients dans la course qui a contraint Yvon Madiot et ses coureurs à jouer juste.

 

« Le plus dur ce n’est pas le sprint mais d’y arriver » J.Guarnieri

 

« Après l’attaque de ces trois coureurs, explique le directeur sportif de Groupama-FDJ, Cofidis nous a beaucoup attaqués pendant 15 kilomètres. Les lanceurs d’Arnaud, Jacopo Guarnieri et Ramon Sinkeldam, ont suivi les échappées et cela a permis à nos rouleurs de temporiser. Ça a fini par se calmer. En revanche, les échappés ont levé le pied et nous ont contraint à ralentir. Puis ils ont embrayé fort à vingt kilomètres de l’arrivée. Il nous a fallu un bon coup de vis pour les reprendre. Comme le disait Jacopo à l’arrivée, le plus dur ce n’est pas le sprint mais d’y arriver. Bruno Armirail a roulé jusqu’à trois kilomètres de l’arrivée. Ramon Sinkeldam a pris à deux kilomètres et a maintenu ses équipiers devant en dépit des accélérations de quelques formations. Jacopo a pris son relais à moins d’un kilomètre et Arnaud s’est imposé en dépit d’un raidard raide mais court. »

 

Place cet après-midi au contre la montre de 22,9 kilomètres qui n’inquiète pas Yvon Madiot, rappelant une étape du Tour d’Algarve 2017 où Arnaud avait fini à deux seconces de l’Allemand Tony Martin.

 

«Ca se passe bien, dit-il. Arnaud qui s’élancera à 17h25 a le maillot et il marche fort. Je pense qu’il portera le maillot blanc de leader au départ de la dernière étape vendredi. »

 

 

 

Par Gilles Le Roc'h

Vos commentaires