Actualités

toutes les actualités

Le grand bonheur de Georg Preidler

le 10 août 2018 - Tour de Pologne, Étape 6, Zakopane – Bukowina Tartrzanska (129 km)
Trois fois dans sa carrière, Georg Preidler a gagné le titre autrichien du contre la montre mais jamais il n’avait connu, depuis ses débuts professionnels en 2010 au sein de la petite équipe Arbo-Gourmetfeien, le bonheur de lever les bras sur une ligne d’arrivée. Sous le maillot Groupama-FDJ et au terme d’une course d’équipe parfaite, il s’est imposé ce jeudi dans la sixième étape du Tour de Pologne.

 

Sa joie était immense, incommensurable quelques minutes après avoir dominé Simon Yates (Mitchelton-Scott) et l’ensemble des favoris de cette épreuve World Tour. Elle l’était autant pour son leader Thibaut Pinot qui se flatte d’avoir auprès de lui un tel équipier, pour ses équipiers très bruyants dans le bus de l’équipe et pour tout le staff. Parce que Georg Preidler est un super coureur mais aussi (et surtout) un super mec !

 

Un coureur apprécié de tous !

 

« Georg gagne vraiment à être connu, dit Franck Pineau. Après le protocole et le contrôle antidoping, je l’ai retrouvé avec ses godasses de coureur encore aux pieds. Il m’a sauté au cou pour me remercier. Puis il a pris son vélo pour l’accrocher à la galerie de la voiture. Je lui ai demandé ce qu’il faisait, il m’a dit « Toi, t’es trop petit pour l’attacher ». Voilà, c’est ce mec qui fait l’unanimité chez nous !

 

Au début de la semaine, tous les coureurs ne se connaissaient pas bien parce qu’ils n’ont pas souvent couru ensemble mais ils sont déjà très copains et c’est tant mieux parce qu’ils sont pour la plupart appelés à se retrouver dans le Tour d’Espagne. Je peux dire qu’après cette victoire, Marc Sarreau et Antoine Duchesne faisaient beaucoup de bruit dans le bus. Et Thibaut Pinot sautait au plafond !»

 

Cette étape disputée dans le massif des Tatras s’était élancée sans Mickael Delage dont les douleurs dentaires ont pris fin en début de matinée.

 

« Mika a subi l’extraction d’une molaire ce matin à 9 heures, il n’y avait pas le choix, explique son directeur sportif. Compte tenu des soins, ce n’était pas possible qu’il prenne le départ. Le fait de subir cette intervention aujourd’hui lui permet d’avoir six jours pour récupérer avant de partir au départ de la Vuelta.

 

Toute l'équipe au diapason !

 

Après le briefing, chacun connaissait son poste. William Bonnet et Marc Sarreau devaient travailler les premiers. Avant Léo Vincent et Antoine Duchesne et dans le final Georg auprès de Thibaut. En cours d’étape, Marc a été victime d’une crevaison et en revenant dans le peloton, il est tombé. Rien de grave. De toute façon, William Bonnet a encore fait un boulot dingue jusqu’au dernier tour de circuit en dépit des douze côtes au programme. Il a de nouveau été phénoménal, lui à côté du peloton et Thibaut dans la roue. »

 

La course s’est jouée à la pédale. Dans le dernier tour, il restait 60 coureurs dans le peloton, au pied de la dernière côte, ils n’étaient plus que 10, dont Thibaut et Georg.

 

« Thibaut a attaqué avant le dernier kilomètre et avant de plonger vers l’arrivée, poursuit Frank. Il a été repris mais ses adversaires ont focalisé sur lui qui va vite au sprint en oubliant Georg. À 600 mètres de l’arrivée, après une attaque de Bennett (LottoNL-Jumbo), il s’est posé vingt mètres devant le groupe. Yates a mis trois secondes à réagir, il est revenu à cinq ou six mètres mais il n’a jamais pu le reprendre. C’est une superbe victoire pour Georg et pour nous. »

 

Plus de liberté en course avec Groupama-FDJ.

 

« Ah oui, disait le vainqueur, c’est génial. Vraiment génial. Il y a longtemps que j’attendais ça... Groupama-FDJ est une super équipe. L’an dernier, au Team Sunweb, je n’aurais jamais pu gagner cette étape, tout était défini à l’avance. Là, c’est plus ouvert et c’est très important. J’avais déjà fini troisième d’une étape du Tour d’Italie en 2016 à Corvara, d’une étape du Tour de Pologne en 2013 mais je n’avais jamais gagné ! C’est génial ! Thibaut est notre leader mais c’est aussi un bon copain. Je vais disputer le Tour d’Espagne à ses côtés avec beaucoup de motivation ! »

 

Ce vendredi, la dernière étape, très dure, devrait permettre de retrouver une équipe Groupama-FDJ au top ! Au départ, Thibaut Pinot est sixième du classement général et Georg Preidler est septième.

Vos commentaires

Publié le 13 août 2018 à 10:12, par charles
Bravo Georg pour cette belle victoire, et oui dans une équipe tout le monde doit avoir le droit de gagner !!! Bravo Groupama-FDJ l'équipe des copains!!! Et bonne reprise de Thibaut pour une belle fin de saison.