Actualités

toutes les actualités

Het Nieuwsblad

le 01 mars 2014
Vraiment, mais alors vraiment pas payés…
Arnaud Démare a pris la dixième place du Circuit Het Nieuwsblad, course de rentrée en Belgique, et si ce résultat ne reflète pas tout à fait la course de l’équipe FDJ.fr, Marc Madiot et ses hommes étaient satisfaits samedi au soir d’une course sur laquelle ils ont pesé.

« On va courir groupés, disait le boss du Trèfle, quelques minutes avant le départ. La consigne est de nous regrouper à Renaix, juste avant le Taaienberg et de peser sur la course. »

De fait, ses hommes ont joué d’égal à égal avec les meilleures équipes du peloton et c’est à Johan Le Bon, juste avant l’escalade du Taaienberg, à 62 kilomètres de l’arrivée, qu’est revenue l’initiative de durcir la course.

« Johan n’a que 4 jours de course dans les jambes (deux au Tour du Qatar, deux au Tour du Haut-Var), rappelle Marc, et ce qu’il a fait est plus que bien. Et il était encore là dans le final pour aider Arnaud Démare, c’est dire son potentiel… »

Après Johan, Arnaud et Yoann Offredo sont entrés en action composant un groupe de tête à 40 kilomètres du but en compagnie de Boasson Hagen (Team Sky), Terpstra (OPQS), Boom (Belkin), Vanbilsen (Topsport Vlaanderen) et  Garcia (Cofidis).

« C’était bien parti, poursuit Marc, mais sur la chaussée détrempée Yoann est tombé en pénétrant dans le Molenberg et je pense que ça change en grande partie la fin de course. Il n’était plus là pour rouler et la course est restée ouverte. »

Une accélération de Terpstra, suivi de Boom, a disloqué le groupe et si Arnaud Démare a réussi à effectuer la jonction en compagnie de Boasson Hagen et Vanbilsen, il a payé ses efforts un peu plus loin sur une nouvelle poussée de Terpstra.

Le premier peloton s’est pourtant reformé après la crevaison de Boom, avec Arnaud et Johan qui avaient déjà beaucoup donné et n’ont pu s’opposer à Stannard et Van Avermaet, à l’attaque à 15 kilomètres de Gand et passés dans cet ordre sur la ligne d’arrivée.

Arnaud Démare a fini 10e, Johan Le Bon 17e et Yoann Offredo 20e.

« Nous avons fait une belle course, conclut Marc, nous sommes déjà à un meilleur niveau que l’an dernier dans les classiques. Et il nous manque Matthieu Ladagnous qui va reprendre dans les Trois Jours des Flandres Occidentales en fin de semaine. Après, il nous manque un peu de réussite, que le vent souffle dans le bon sens mais nous avons les bases et nous allons gagner des courses, je peux vous le dire Arnaud a beaucoup appris aujourd’hui même s’il a fini un peu sec pour n’avoir pas pris sa musette de ravitaillement. On a encore de quoi s’améliorer… »

Arnaud Démare, à l'arrivée : "J'ai senti que j'avais de bonnes jambes et que ce n'était pas la chose à faire que d'attendre dans le groupe dans lequel je me trouvais. Il fallait sauter dans l'échappée quand l'occasion s'est présentée, quitte à se faire bien mal aux jambes. Tout ceci m'a demandé un gros effort et je ne savais pas vraiment ensuite jusqu'où je pourrais puiser dans mes forces. Lorsqu'on a perdu Yoann sur chute et après l'attaque de Terpstra, tout est devenu plus confus dans le groupe. Il fallait le faire à la pédale et j'avais déjà laissé pas mal d'énergie. 
Ce que je retiens ce soir, c'est que je commence vraiment à m'imprégner de la manière dont ces courses se courent. C'est très particulier, on ne peut pas être attentistes, ce sont des placements qu'il faut apprendre et anticiper. Ce sont des monts qu'il faut visualiser et mémoriser. Dans l'équipe, chacun avait son rôle défini, nous sommes tous des maillons de la chaîne, du premier au dernier. Je constate en tout cas que nous sommes dans le même rythme que les meilleurs et c'est encourageant pour la suite. 

 

Demain, c'est Kuurne-Bruxelles-Kuurne, c'est un autre jour, une autre course, avec aussi des coureurs qui n'auront pas couru aujourd'hui. L'important va être de bien récupérer ce soir, de bien manger. Le temps devrait être plus clément demain, nous serons au rendez-vous". 

Vos commentaires