Actualités

toutes les actualités

David Gaudu victime d’une chute

le 07 juin 2018 - Critérium du Dauphiné, Etape 1, Valence – Saint-Just-Saint-Rambert (179 km)
La première étape du Critérium du Dauphiné-Libéré gagnée au sprint à Saint-Just-Saint-Rambert par Impey (Micthelton-Scott) a fait des dégâts. Pris dans une chute à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée, David Gaudu s’est blessé à une main et a franchi la ligne d’arrivée à près de neuf minutes, accompagné de son équipier Bruno Armirail qui l’a attendu.

 

Une petite tape sur le dos du coureur pyrénéen au moment de franchir la ligne d’arrivée laissait comprendre la baisse de moral du jeune leader breton de l’équipe Groupama-FDJ, engagé dans le Critérium du Dauphiné avec de belles ambitions qu’il devra revoir à la baisse.

 

Sur une chaussée détrempée par les orages, cette chute s’est déroulée dans une épingle à cheveux d’une descente technique et si David s’est rapidement relevé, son directeur sportif Thierry Bricaud a compris  que son coureur avait mal.

 

« Ce n’est pas une bonne journée, assure-t-il. Les chutes font partie des courses de vélo mais l’une d’elle a malheureusement concerné David. Quand je suis arrivé sur lui, il se relevait au milieu d’une dizaine de coureurs et j’ai vu qu’il était bien ouvert à une main. Il est parti passer des examens avec le médecin de l’équipe, il est possible que sa main soit recousue. Il faut espérer qu’il n’y a rien de grave ! »

 

Dans le final, tourmenté et marqué par les attaques successives de Alaphilippe (Quick Step Floors), Thomas (Team Sky), Valgren (Astana) et Nibali (Bahrain-Merida), Rudy Molard a conservé a place dans un peloton réduit, accompagné d’Antoine Duchesne et Léo Vincent. Il a songé disputer le sprint mais il en a été empêché.

 

« C’était très nerveux avec la pluie et la route glissante, dit le vainqueur d’une étape de Paris-Nice. Le circuit était technique, il y avait beaucoup de nervosité, Ce n’était pas facile. Je finis dans le temps du vainqueur, c’est l’essentiel mais en vue du sprint j’avais pris la roue de Coquard (Vital Concept) qui s’est fait enfermer. C’est dommage, avec Antoine on avait fait le plus dur, on arrivait pour la gagne. Et en plus David est tombé… Ce n’est pas une bonne journée pour nous. »

 

 

Par Gilles Le Roc'h

Vos commentaires