Actualités

toutes les actualités

David Gaudu, toujours troisième et meilleur jeune !

le 01 mars 2019 - UAE Tour, étape 6
Une nouvelle fois et comme lors de la troisième étape, David Gaudu et ses équipiers ont répondu présents sur cette étape accidentée de l’UAE Tour, décisive pour le classement général. Le jeune leader de Groupama-FDJ a pris la troisième place au sommet de Jebel Jais et a sans doute fait le plus dur dans une épreuve qui s’achèvera samedi à Dubaï.

Au terme d’une ascension roulante mais longue (20,6 kilomètres), la victoire est revenue au leader de l’épreuve Roglic (Jumbo-Visma) mais David, très longtemps placé dans le sillage d'un Sébastien Reichenbach très solide, n’a jamais été mis en difficulté en dépit du rythme intense provoquant une forte sélection dans le peloton.

 

"Ça fait bizarre d’être au coude à coude avec les grands champions" D. Gaudu

 

 

Une fois repris les membres de l’échappée matinale, Sieberg et Tratnik (Bahrain-Merida), Rosskopf (CCC Team), Hansen (Lotto-Soudal), Albasini (Mitchelton-Scott), William Clarke (Education First-Drapac) qui ont compté neuf minutes d’avance et encore sept minutes à 30 kilomètres de l’arrivée, David pouvait entrevoir une possible victoire d’étape mais notre grimpeur a été dominé par deux très grands rouleurs, Roglic et Tom Dumoulin (Team Sunweb).

 

« Je suis dans la roue de Dumoulin quand il a lancé le sprint de très loin, explique David. Il était très puissant et je n’ai pas pu déboiter, au contraire de Roglic qui est vraiment une jambe au-dessus. Je fais encore troisième de l’étape, je conserve ma troisième place au général et mon maillot de meilleur jeune. Ça fait bizarre d’être au coude à coude avec les grands champions et je remercie l’équipe de m’avoir fait confiance depuis le début de la semaine. Mon équipe était d’ailleurs encore très forte aujourd’hui. Maintenant, pour le classement général, normalement c’est bon mais dans les rues de Dubaï, samedi, il faudra être vigilant, éviter chutes et cassures mais ça devrait aller ! »

 

A noter qu’en dépit de ses douleurs et courbature consécutives à sa lourde chute jeudi, Marc Sarreau a terminé l’étape. Une belle leçon de courage !

 

Vos commentaires