Actualités

toutes les actualités

Boucles de la Mayenne

le 10 juin 2014
« Nul n’est prophète en son pays ! ». Bon, n’en déplaise à Marc Madiot, l’équipe a fini les Boucles de la Mayenne fanny ! Non sans avoir essayé, Johan Le Bon et ses équipiers n’ont pas trouvé l’ouverture au cours d’un week-end exigeant. Cette très belle course du calendrier français est revenue au méritant Stéphane Rossetto (BigMat-Auber 93), grand copain de Yoann Offredo.

« Je ne peux rien dire à mes coureurs, ils ont beaucoup tenté dans les deux dernières étapes, dit Marc Madiot,mais ça n’a pas rigolé… Par exemple, Johan était échappé samedi et de nouveau dimanche mais il est temps pour lui de souffler un peu après le Tour d’Italie : il a été distancé de l’échappée aujourd’hui avant de conserver sa place dans le peloton. »

Anthony Geslin a attaqué trois fois dimanche, la dernière fois à 10 kilomètres de l’arrivée, Benoît Vaugrenard a pris sa chance également mais trop d’équipes voulaient un sprint pour finir, gagné par Gène (Europcar). Arnaud Courteille y a pris la cinquième place.

« Nul n’est prophète en son pays, rappelle Marc Madiot en souriant, moi-même je n’ai jamais gagné le Grand Prix de Rénazé quand j’étais jeune… Et puis cette saison nous mettons beaucoup de pression à nos coureurs dans les épreuves du World Tour. Dès l’instant où leur attitude est la bonne dans les autres courses, on ne va pas leur prendre la tête toute l’année » 

Vos commentaires