l'Actualité

toutes les actualités

Arnaud Démare est déjà bien en jambes

le 16 févr. 2018 - Tour de l'Algarve, Etape 3, Lagoa-Lagoa (20,3 km)
Certes tout le monde avait en mémoire sa très belle sixième place dans le contre la montre du Tour d’Algarve en 2017 et s’il doit se contenter du quatorzième rang cette fois à une minute du vainqueur Geraint Thomas (Team Sky), sur un parcours beaucoup plus exigeant, Arnaud Démare avait toutes les raisons d’être satisfait de sa prestation.

 

« C’est évident, dit Frédéric Guesdon, le circuit l’avantageait moins que l’an dernier et c’était aussi un peu plus long. Cela nécessitait plus de vingt minutes d’efforts, ce n’est pas anodin en début de saison. Le tout sur des routes pas simples avec de belles petites côtes. Arnaud a été constant même s’il a connu un petit passage à vide qui n’a pas duré longtemps. Il m’a dit être satisfait de son chrono et je le suis aussi ».

 

Champion de Lituanie de la spécialité, Ignatas Konovalovas était moins content de lui à l’arrivée mais comme plusieurs de ses équipiers, il avait mal aux jambes. Pour les hommes de Frédéric Guesdon, il y a de la fatigue, c’est le troisième jour dans leur course de reprise.

 

Il a fallu également composer avec le problème de vélo rencontré au tout dernier moment par Mickael Delage contraint de laisser son cadre plongeant dans le camion atelier et de disputer l’étape avec un vélo normal. En dépit de cela, il a fait une belle course. Enfin, Jacopo Guarnieri a été malade durant la nuit, se plaignant d’un mal au ventre.

 

"Demain, nous connaissons bien l’arrivée de la quatrième étape." F.Guesdon.

 

« C’est vraiment mieux pour lui que ça lui soit arrivé la veille d’un contre la montre, estime le directeur sportif de l’équipe FDJ On s’occupe bien de lui mais il est encore un peu patraque… Demain, nous connaissons bien l’arrivée de la quatrième étape à Tavira. Arnaud y avait pris la quatrième place l’an dernier. C’est un final compliqué avec deux ronds-points situés à 1.200 mètres et 700 mètres de la ligne d’arrivée et un virage à angle droit à 400 mètres. L’an dernier, Arnaud l’avait plutôt bien négocié. »

 

Par Gilles Le Roc'h

Vos commentaires