Actualités

toutes les actualités

Arnaud Démare deuxième et rassuré pour la suite

le 25 févr. 2018 - Kuurne - Bruxelles - Kuurne
Certes, rien ne remplace une victoire mais Arnaud Démare et ses équipiers ont de bonnes raisons d’être satisfaits de leur week-end flandrien. Neuvième du circuit Het Nieuwsblad sans être dans un grand jour, le champion de France a pris la deuxième place de Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Il a été dominé au sprint par le Néerlandais Groenewegen (LottoNL-Jumbo) qui l’avait déjà devancé dans la première étape du Tour d’Algarve.

« Oui ce n’est pas mal, dit Frédéric Guesdon, et c’est mieux que l’an dernier. Aujourd’hui, il y a eu une belle course de toute l’équipe et nous avons obtenu un  bon résultat. Arnaud a été battu par plus fort, peut-être que ça a fait la différence mais Groenewegen n’avait pas couru samedi. »

 

Comme toujours la principale difficulté du Jour, le Vieux Quarémont, a tenu un rôle essentiel dans le scénario de la course puisqu’un groupe de vingt coureurs s’est dégagé en force. Très attentif et disposant de bonnes jambes, Arnaud était accompagné notamment de Benoot (Lotto-Soudal), Van Avermaet (BMC), Lampaert (Quick Step Floors), Trentin (Mitchelton-Scott), Van Marcke (EF-Drapac), Colbrelli (Bahrain-Merida) ou Stuyven (Trek-Segafredo). Par le travail de l’équipe Astana, le peloton s’est reformé et parmi les 70 coureurs encore en lice pour la victoire, Arnaud retrouvait Jacopo Guarnieri, Marc Sarreau, Olivier Le Gac et Ramon Sinkeldam.

 

"j'ai été emmené royalement par mes équipiers, je suis tombé sur un Groenewegen super fort" A. Démare

 

Dans les derniers kilomètres, l’attaque de Vermote (Dimension Data), Vliegen (BMC) et Duval (ag2r-La Mondiale) a nécessité que Ramon appuie sur l’accélérateur à un peu plus d’un kilomètre de l’arrivée. Vermote a été repris dans les derniers mètres et c’est donc au sprint que la victoire s’est jouée.

 

« Je me suis senti beaucoup plus dans le match aujourd'hui, dit Arnaud. J'ai réussi à accrocher le groupe de 20 qui est sorti dans le Vieux Quarémont et quand le peloton s’est reformé, je ne me suis pas inquiété puisque j'avais encore 4 équipiers avec moi. Au sprint, ensuite et même si j'ai été emmené royalement par mes équipiers, je suis tombé sur un Groenewegen super fort. Forcément, je suis déçu. Kuurne est une belle course et je ne suis pas ravi de passer à côté. Cela dit, avec seulement 5 jours de course dans les jambes, je retire énormément de positif de ce weekend. Je suis rassuré pour la suite. La semaine risque d'être un peu difficile, avec le froid annoncé un peu partout en France mais je vais faire au mieux pour rouler et arriver en forme dimanche sur la première étape de Paris-Nice ».

 

 

 

Gilles Le Roc'h

 

 

 

Vos commentaires

Publié le 07 mars 2018 à 19:04, par Falempin
Voilà une nouvelle équipe et déjà on renoue avec la victoire sur Paris-Nice ! Merci Arnaud, merci l'équipe et tout le staff, que j'ai hâte de rencontrer à Compiègne pour Paris-Roubaix !
Publié le 04 mars 2018 à 23:36, par lephay philippe
M.Madiot leur transmet son temperament de guerrier, bravo Arnaud et Valentin pour les courses de ce weekend
Publié le 26 févr. 2018 à 10:19, par charles
Bon travail de l'équipe, une victoire c'est mieux, mais faire deux est un bon résultat dans une telle épreuve, pour la suite je souhaite à Arnaud de faire "tilt" sur Paris-Nice.